Commémoration Capitaine Anjot 2013

mardi 9 avril 2013

Allocution de monsieur le maire :

Bonjour  tous, Je vous remercie tout d’abord vous tous, Mesdames, Messieurs, les enfants, les représentants des autorités civiles et militaires, des associations d’anciens combattants, et également les familles du capitaine ANJOT et d’Angel GOMEZ d’être ici présents aujourd’hui pour célébrer le 69ème anniversaire du jour où sont tombés sous les balles allemandes le Capitaine Anjot et ses compagnons. Cette année nous associerons  la commémoration, Monsieur Angel GOMEZ, résistant, rescapé des Glières, qui nous a quittés il y a un an et qui a rejoint ses camarades de combat.

Nous voici tous réunis ici en ce samedi 6 avril pour ce 69ème anniversaire, devant cette stèle du Capitaine Anjot et de ses compagnons, pour leur rendre hommage une nouvelle fois, et rendre également hommage au courage et  l’héroïsme de ceux et celles qui furent les victimes de cette Seconde Guerre Mondiale.

‘‘Plus jamais ça !’’ : Cette formule retentit en France quand, le 8 mai 1945, quand fut paraphé  Berlin l’acte solennel de capitulation qui mit fin  la seconde guerre mondiale. Ainsi prirent fin ces années de terreur, de souffrance et de douleur.

Cette commémoration représente pour nous un double devoir. Un devoir envers notre passé et un devoir envers notre avenir.

Ces années de guerre ont montré ce que les hommes peuvent être capables de faire, au nom de leur nation, au nom de leur frontière, au nom de leurs convictions, et parfois même, au nom de rien du tout.

Nous avons également un devoir important envers l’avenir. C’est d’abord un message de vigilance pour la paix.

Quotidiennement, nous devons être vigilants pour défendre les valeurs telles que le respect des autres, l’acceptation des différences, la tolérance, l’acceptation et le respect des règles d’une manière générale. Il est important d’associer la jeunesse  cette manifestation pour que vive le devoir de mémoire. Je remercie d’ailleurs les enseignants pour leur implication auprès des enfants des écoles.

69 ans après le 27 mars 1944, nous sommes toujours aussi ardents pour évoquer ce qu’a été la seconde guerre mondiale pour la France et pour l’Europe. La liberté est une valeur infiniment fragile. C’est avec vigueur que nous transmettons aujourd’hui les valeurs de courage de ceux qui au cours de ce conflit nous ont permis d’être l ensemble.

C’est encore un message d’espoir que nous transmettons notamment aux jeunes. Un message de confiance dans l’humanité qui, je pense et j’espère, sait aussi faire preuve de sagesse et de solidarité.

C’est  partir des leçons de l’Histoire que l’on tire les enseignements du présent, pour préparer l’avenir, sans pour autant en oublier ceux qui sont morts.